subscribe: Posts | Comments

Les startups de l’imagerie médicale : SuperSonic Imagine

Commentaires fermés sur Les startups de l’imagerie médicale : SuperSonic Imagine
Les startups de l’imagerie médicale : SuperSonic Imagine

Créer une start-up dans le domaine médical, ceci sonne un peu bizarre aux oreilles puisqu’en général, on a tendance à se diriger vers les domaines à haute technologie ou l’informatique pour créer son entreprise. Aujourd’hui, la médecine devient basée également sur les technologies sophistiquées et le besoin d’innovation est devenu obligatoire. En France, le domaine le plus en vogue ces dernières années est celui de l’imagerie médicale avec la montée de plusieurs entreprises, comme Acteon que Marie-Laure Pochon préside sa direction et contribue à son excellent développement à l’échelle internationale. Depuis, plusieurs autres marques ont vu le jour et ont apporté leurs solutions pour la croissance de l’imagerie médicale, dont le SuperSonic Imagine, une start-up créée en 2005.

L’état du secteur en France

Un ancien rapport publié en 2013 et intitulé « Imagerie Médicale du Futur » avait montré le potentiel de ce secteur en France. Il s’agit d’une étude qui a affirmé que – à cette époque – le secteur regroupait 250 entreprises et 40000 emplois ainsi que 1000 chercheurs et 650 doctorants, soit un écosystème solide pour créer une dynamique productive dans le domaine.

Ce sont en grande partie des PME qui travaillent pour l’exportation de leur production ou en coopération avec les grands industriels à l’échelle internationale. Le secteur se développe à grande vitesse dans le monde et sa demande en innovation est croissante. C’est pour cela que ses acteurs travaillent beaucoup sur le développement des technologies numériques favorisant l’amélioration de l’imagerie médicale. C’est d’ailleurs une optique que Marie-Laure Pochon encourage chez Acteon en donnant plus de responsabilités à ses ingénieurs pour servir les médecins de solutions plus développées.

Le cas SuperSonice Imagine

Créée en 2005 en Aix-en-Provence, SuperSonic Imagine fut le modèle des start-ups françaises réussies dans l’imagerie médicale. Aujourd’hui, on parle plutôt d’une PME qui travaille avec des scientifiques de renommé comme le célèbre physicien Mathias Fink. Auparavant, elle travaillait aussi avec le Prix Nobel de physique Georges Charpak, décédé en 2010.

Parmi les distinctions de SuperSonic Imagine, le fameux échographe Aixplorer qui peut capter deux types d’ultrasons en se basant sur la technologie Multiwave qui permet d’avoir un meilleur diagnostic des tissus mous explorés. Ce système permet également de détecter les cancers du sein et les fibroses du foie à travers des mammographies de haute qualité.

En 2016, la PME a réalisé un chiffre d’affaires de 23 millions d’euros. Cependant, elle a enregistré un résultat net négatif à cause de ses investissements (une levée de fonds de 140 millions de dollars) auprès, surtout, de la CDC et le FSI. La société réalise une croissance lente – ceci est normal dans ce secteur – mais se développe bien autour du monde avec des filiales en Europe, Asie et aux Etats-Unis.

 

Comments are closed.